Accueil > Actualités > Terroir > LA BRASSERIE PLANTE UNE HOUBLONNIÈRE À SAINT-SYLVESTRE-CAPPEL

LA BRASSERIE PLANTE UNE HOUBLONNIÈRE À SAINT-SYLVESTRE-CAPPEL

11.04.2019

Terroir

Ce vendredi 12 avril 2019, la Brasserie 3 MONTS célèbre la plantation de sa propre houblonnière en cours de conversion BIO.

En 1985, 250 hectares de houblon étaient cultivé en flandre française. On en compte aujourd’hui moins de 30 dans la région.

Seuls quelques passionnés continuent de produire du houblon, part intégrante des bières de dégustation qui font la renommée de cette région du nord de la France. C’est dans ce souhait de préserver le savoir-faire local et ancestral de la région que la Brasserie 3 MONTS a entrepris la construction d’une houblonnière sur son sol.

UNE NOUVELLE HOUBLONNIERE
AU CŒUR 
DES TROIS MONTS

Ce vendredi 12 avril 2019, la Brasserie 3 MONTS célèbre la plantation de sa propre houblonnière BIO. Située en face de la maison de ses grands-parents Ricour, à coté de la Brasserie, Pierre Marchica, dirigeant de la Brasserie 3 MONTS, assiste ému à ce changement de paysage : poteaux et fils se dressent fièrement sur une parcelle d’un demi hectare. Cette houblonnière en cours de conversion bio, permettra la culture d’un houblon biologique de qualité.

En forte diminution dans la région depuis les années 80, la production française de houblon ne suffit plus à répondre à la demande croissante des brasseurs, qui sont de plus en plus nombreux, notamment grâce à l’arrivée de micro-brasseries partout en France.

Si ce savoir n’a jamais disparu dans la région, c’est grâce aux planteurs courageux qui, ne renonçant jamais à leur passion ont maintenu la culture traditionnelle du houblon pendant ces années difficiles.

HOUBLONNIERE 3 MONTS – Le houblon va être planté.

LE CHOIX DU HOUBLONNIER BIO

Riquier Thevenin, originaire de Méteren, est à ce jour un des seuls houblonnier à oser se lancer dans le bio. La culture biologique du houblon requiert effectivement exigence et patience : c’est une plante fragile, qui craint les champignons et l’humidité et atteint son plein rendement au bout de trois ans seulement, si tout se passe bien. Sans compter la difficulté de trouver un terrain permettant l’installation en bio.

C’est dans ce contexte que le projet de houblonnière voit le jour. La Brasserie met à disposition de Riquier une parcelle exploitable (capable d’accueillir une installation bio), Riquier cultive le houblon pour la brasserie, qui l’utilise pour l’élaboration d’une partie de ses bières : même si la récolte est bonne, la houblonnière ne produira pas suffisamment de houblon BIO pour alimenter les hectolitres de bière que produit la brasserie, la brasserie continuera de s’approvisionner auprès de ses producteurs partenaires.

«  Avoir à traverser la route pour trouver son houblon, c’était un rêve dans la famille, sans compter qu’on pourra montrer à nos visiteurs cette partie de la culture flamande un peu oubliée, et donc aider à préserver ce savoir-faire local et ancestral. » (Pierre Marchica)

La Brasserie est fière aujourd’hui de pouvoir transmettre aux générations futures ce savoir traditionnel flamand. «  L’ambition de la brasserie, c’est de pouvoir un jour élaborer nos bières avec des matières premières 100% locales, issues de producteurs responsables, et participer ainsi activement a la préservation du savoir-faire centenaire si cher à la région de la Flandre française » (Audrey Louandre, Service Communication de la brasserie)

Partagez

Avez-vous l'âge légal
dans votre pays
pour entrer sur ce site ?