Accueil > Actualités > Terroir > LA FLANDRE FRANÇAISE, BERCEAU DE LA BIÈRE?

LA FLANDRE FRANÇAISE, BERCEAU DE LA BIÈRE?

30.10.2018

Terroir

Plus qu’une simple boisson « tendance », la bière brassée aujourd’hui en Flandre bénéficie d’une longue histoire qui lui donne la saveur de son authenticité. Emblème du terroir de la région,  la 3 Monts a à cœur de pérenniser ce savoir faire brassicole millénaire.

La flandre française, qui s’étend de Dunkerque à Bailleul offre de somptueux paysages : de vastes étendues agricoles, parsemées de clochers, de chaumières à colombage, de moulins. Presque tout aussi plat que son voisin belge,  la flandre voit sur son sol quelques monts se dresser pour dessiner une ligne entre terre et ciel.  Au loin, des rangées de houblons sur leurs échasses n’ont rien à envier aux géants de ses carnavals. La flandre, au gré des guerres et des crises economiques a su rester une terre de fete et de convivialité.

 

L’origine de la bière

Connue pour être fabriquée et consommée depuis la préhistoire, la bière a conquis l’Europe et c’est au Moyen-âge que sa production se développe, notamment grâce aux moines brasseurs qui mettent au point des techniques de fabrication et d’aromatisation, La bière était jusque là un simple mélange de galettes à base d'épeautre et d'orge et d’eau, fermentée et brassée en famille (généralement par la femme de la famille) avant d’être conditionnée en amphores ou en tonneaux.

 

Bière et flandre

Ici, la vigne ne pousse pas ou mal. En flandre, on favorise donc la culture de l’orge qui apprécie l’humidité, plutôt courante dans la région ainsi eu ses eaux souterraines qui irriguent efficacement plaines et monts de Flandre.

La tradition brassicole fait vivre de nombreuses générations de flamands. Au XIXe siècle, chaque village a sa propre brasserie, certains en comptent même plusieurs. Deux guerres mondiales et leur lot de destructions ont eu raison de l’envolée des brasseries flamandes. Malgré leur déclin annoncé, chez les Ricour à Saint-Sylvestre-Cappel on continue à produire sa bière de table, qui donnera lieu en 1984 à la création de la fameuse bière 3 Monts.

 

Dynasties de brasseurs

Au début du XXe siècle en Flandre, les brasseries se gèrent en famille : le brasseur et sa famille et quelques salariés. La brasserie se transmet généralement au garçon de la famille, sinon on cherchera un fils de brasseur à faire épouser à sa fille ! Épouser la fille du brasseur est un bon parti, disait-on en Flandre... Pour ces brasseries familiales, la maison fait partie intégrante de l’entreprise. Elle englobe l’habitation, où se traitent la partie administrative et l’accueil de la clientèle, et l’usine à l’arrière.  Si vous passez derrière la brasserie des 3 Monts, vous apercevrez la maison familiale, qui accueille encore et toujours les réunions de la famille Ricour.

 

Plus qu’une simple boisson « tendance », la bière brassée aujourd’hui en Flandre bénéficie d’une longue histoire qui lui donne la saveur de son authenticité. Emblème du terroir de la région,  la 3 Monts a à cœur de pérenniser ce savoir faire brassicole millénaire.

Partagez

Articles associés